Des fourmis mutantes obtenues avec CRISPR ! De quoi alimenter le buzz dans les mois à venir !!

Alain Lenoir mis à jour 11-Sep-2017

En mars 2017, Elizabeth Pennisi, rédactrice de Science publiait online un commentaire avec une vidéo sur le travail du labo de Daniel Kronauer à New York qui venait d'obtenir des fourmis mutantes de Ooceraea (Cerapachys) biroi. J'ai cherché la publication que je n'ai pas trouvé. J'ai demandé à plusieurs personnes qui n'avaient rien vu non plus. Le 10 août, la revue Cell publiait deux articles sur l'utilisation de CRISPR pour inhiber un gène de l'olfaction, l'un d'eux sur la fourmi clonale Ooceraea (Cerapachys) (Trible et al 2017) et l'autre sur Harpegnathos saltator (Yan et al 2017) accompagnés d'un commentaire de D. Friedman et D. gordon (Friedman et al 2017). En fait, j'ai eu plus d'explications par Romain Libbrecht qui a travaillé avec Kronauer : quand celui-ci a appris qu'un autre labo se lançait sur les CRISPR de fourmis, il a déposé la publi sur Ooceraea sur un site qui accepte les pré-publications. C'est public, c'est pratiqué souvent dans des disciplines comme la physique. Cela permet d'avoir les réactions des lecteurs et évite les commentaires anonymes des reviewers que l'on a tous subis... Cell a évité la polémique en publiant le même jour les deux articles.

Ooceraea (Cerapachys) biroi est une fourmi clonale (clonal raider ant) sans reines dont l'étude a démarré à Villetaneuse par Pierre Jaisson et ses élèves. Elle a un cycle à deux phases, sédentaire puis avec des raids. Toutes les ouvrières sont fertiles. L'équipe de Kronauer a inhibé dans les oeufs un gène orco, qui produit une protéine permettant l'olfaction. Les fourmis normales pondent 6 oeufs toutes les 2 semaines, les transgéniques seulement 2. Elles meurent au bout de 2-3 mois et les normales au bout de 6-8 mois. Elles ont perdu leur sociabilité et sont perdues dans le nid.

    

       

Je pense que c'est Jurgen Liebig qui a incité l'autre labo de New York à se lancer sur les Harpegnathos, fourmis d'Inde. Ces fourmis sont connues pour leurs gamergates. Le blocage du même gène orco perturbe la formation du lobe antennaire et de la perception des odeurs.

Voir
- Friedman, D. A., D. M. Gordon and L. Luo (2017). The MutAnts Are Here. Cell 170(4): 601-602. 10.1016/j.cell.2017.07.046
- Pennisi, E. (2017) World’s first genetically modified ants shed light on how complex insect societies evolved science.org, 8 March 2017, p. DOI: 10.1126/science.aal0880. http://www.sciencemag.org/news/2017/03/world-s-first-genetically-modified-ants-shed-light-how-complex-insect-societies-evolved. Pdf
- Trible, W., L. Olivos-Cisneros, S. K. McKenzie, J. Saragosti, N.-C. Chang, B. J. Matthews, P. R. Oxley and D. J. C. Kronauer orco Mutagenesis Causes Loss of Antennal Lobe Glomeruli and Impaired Social Behavior in Ants. Cell 170(4): 727-735.e710. 10.1016/j.cell.2017.07.001
- Yan, H., C. Opachaloemphan, G. Mancini, H. Yang, M. Gallitto, J. Mlejnek, A. Leibholz, K. Haight, M. Ghaninia, L. Huo, et al. An Engineered orco Mutation Produces Aberrant Social Behavior and Defective Neural Development in Ants. Cell 170(4): 736-747.e739. 10.1016/j.cell.2017.06.051

Voir aussi
- Peeters, C. and B. Hölldobler (1995). Reproductive cooperation between queens and their mated workers: the complex life history of an ant with a valuable nest. Proc. Natl. Acad. Sci. U.S.A. 92: 10977-10979 (Harpegnathos)
- Ravary, F. (2003). Comportement et organisation sociale de la fourmi parthénogénétique Cerapachys biroi (Forel), These de Doctorat de l'Universite Paris Nord, Biologie du Comportement.