Myrmécoléo

Mise jour le 23-Jan-2021

Le mermecolion, également appelé fourmi myrmidon, formicoleon ou myrmécoléo est une créature chimérique possédant la tête d’un lion et le corps d’une fourmi. Évoqué d'après une interprétation de la Septante, traduction latine de la Bible, il a donné naissance à une série de descriptions dans les bestiaires médiévaux où la partie lion de son corps mange de la viande que la fourmi ne peut digérer, et condamne cet étrange hybride à mourir de faim.

LE MYRMÉCOLEO, dans le Manuel de zoologie fantastique de Margarita Guerrero et Jorge Luis Borges (1970, p.120-21)
Un animal inconcevable est le myrmécoleo, ainsi défini par Flaubert: « Lion par devant, fourmi par derrière, et dont les génitoires sont à rebours. » L'histoire de ce monstre est curieuse. On lit dans les Ecritures: « Le vieux lion meurt par manque de proie » (Job, IV, II). Le texte hébreu porte layish pour lion; ce mot anormal semblait exiger une traduction qui fût aussi anormale; les Septante se souvinrent d'un lion arabique qu'Elien et Strabon appellent myrmex et ils forgèrent le mot myrmécoleo. Au bout de quelques siècles, cette étymologie se perdit. Myrmex, en grec, vaut pour fourmi; ces paroles énigmatiques « Le lion-fourmi meurt par manque de proie » donnèrent nais-sance à une image que multiplièrent les bes-tiaires du Moyen Age :
"Le physiologue traite du lion-fourmi; le père a forme de lion, la mère de fourmi; le père se nourrit de viande, et la mère d'herbes. Et ceux-ci engendrent le lion-fourmi, qui est mélange des deux et qui ressemble aux deux, car la partie anté-rieure est de lion, la postérieure de fourmi. Ainsi constitué, il ne peut pas manger de viande, comme le père, ni d'herbes, comme la mère; par conséquent, il meurt."