Fourmis et empathie

Alain Lenoir - Mis à jour le 23-Jul-2017

Les fourmis sont-elles douées d’empathie ?           

L’empathie est fréquente chez les mammifères comme les chimpanzés (Dessibourg 2016) ou les éléphants (Rosso 2014) même si c’est encore discuté (Baudet 2015). Les chimpanzés peuvent aider les humains sans récompense (de Waal 2010, Le Hir 2010). Decety vient de publier des travaux sur l’empathie chez les rats et les humains (Rosier 2014). Les rats vont secourir un congénère en difficulté (Rosier 2015b). Les campagnols des prairies toilettent plus un congénère qui a été stressé, sans doute par empathie envers celui-ci (Science et Avenir 2016).

Chez les insectes Lars Chittka propose que la danse des abeilles serait une communication de type empathique : « Si tel est bien le cas, le déchiffrage et le codage du langage symbolique de la danse pourraient correspondre à une forme d’empathie qui permettrait à la petite butineuse d’apprendre, de manière inconsciente, en mimant dans son esprit et dans son corps ce que ressent et exprime la danseuse. » (Ameisen 2013, p. 256-7). On pense maintenant que les drosophiles sont capables d’émotions comme la peur (Gibson et al. 2015 - voir plus loin; Rosier 2015a, Anonyme 2016). Les bourdons seraient aussi émotifs et pourraient voir "la vie en rose". Un comportement dépendant de la dopamine (Herzberg 2016; Perry et al 2016). Et aussi Jean-Claude Ameisen dans "Sur les épaules de Darwin" du 3 décembre 2016 raconte très bien cette expérience et dit clairement que l'on peut parler d'émotions chez les bourdons.

Alors, les fourmis secouristes qui vont aider leurs congénères homocoloniaux (Nowbahari et al. 2009) sont peut-être aussi empathiques (Hollis and Nowbahari 2013). Bien sûr on n’ira pas jusqu’à parler de l’âme des fourmis comme les anciens auteurs (Barine 1888). Mais par exemple les fourmis jouent-elles comme les jeunes mammifères ? (Vincent 2015). Laurent Keller sur RTS ne croit pas à l'empathie chez les fourmis (3 janvier 2017). Frank ne pense pas non plus qu'il faille parler d'empathie pour expliquer le comportement de secours des Megaponera analis envers des soeurs blessées lors d'une attaque de termitière (Frank et al 2017). L'empathie devient à la mode, Emmanuelle Pouydebat (2017) par exemple n'hésite pas à écrire "Par exemple, les fourmis tisserandes vont avoir pour tâche de rassembler les feuilles, d'autres vont être occupées à coudre les feuilles entre elles en utilisant la soie produite par leurs propres larves.", ce qui n'est évidemment que tout simplement de la division du travail.

Voir
- Ameisen, J.-C. (2013). Sur les épaules de Darwin. Tome 2 Je t'offirai des spectacles formidables, Les liens qui libèrent / France Inter. Pdf pages 256-7
- Anonyme (2016). Leur cerveau en dit long sur nous. Science et Vie 1180: p. 72-77.
- Baudet, M.-B. (2015). L'altruisme. Le Monde Samedi 8 août. p.7.
- Belpois, M. (2016). Vers un monde altruiste ? Télérama 3449, 17 février 2016 : p. 135.
- Cavaillé-Fol, T. (2017). A quoi pensent les bêtes ? Science & Vie Janvier, n° 1192: p. 40-58.
- de Waal, F. (2010). L'âge de l'empathie. Leçons de la nature pour une société solidaire, Editions les liens qui libèrent, 392p..
- Dessibourg, O. (2016). L'amitié chez le chimpanzé, un pacte de confiance. Le Monde Science et Médecine Mercredi 20 janvier. Pdf
- Gibson, William T., Carlos R. Gonzalez, C. Fernandez, L. Ramasamy, T. Tabachnik, Rebecca R. Du, Panna D. Felsen, Michael R. Maire, P. Perona and David J. Anderson (2015). Behavioral Responses to a Repetitive Visual Threat Stimulus Express a Persistent State of Defensive Arousal in Drosophila. Current Biology. 25: 1401-1415. 10.1016/j.cub.2015.03.058.
- Herzberg, N. (2016). Quand l'optimisme gagne le bourdon. Le Monde Science et Médecine 5 octobre 2016. p. 8. Pdf
- Hollis, K. L. and E. Nowbahari (2013). A comparative analysis of precision rescue behaviour in sand-dwelling ants. Animal Behaviour 85(3): 537-544.
- Keller, L. (2017) Les sociétés animales. 2/5 Les fourmis. 3 janvier 2017, http://www.rts.ch/play/radio/tribu/audio/les-societes-animales--les-fourmis-25?id=8220872
- Le Hir, P. (2010) Des animaux doués d'empathie. lemonde.fr, p. http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/02/26/des-animaux-doues-d-empathie_1311733_3244.html#Pw2yltKtMBOftAz8.99. Pdf
- Nowbahari, E., A. Scohier, J. L. Durand and K. L. Hollis (2009). Ants, Cataglyphis cursor, use precisely directed rescue behavior to free entrapped relatives. PLos One 4(e6573): doi:10.1371/journal.pone.0006573
- Perry, C. J., L. Baciadonna and L. Chittka (2016). Unexpected rewards induce dopamine-dependent positive emotion–like state changes in bumblebees. Science 353(6307): 1529-1531. 10.1126/science.aaf4454 .
- Pouydebat, E. (2017) Les chimpanzés "sont capables de se fabriquer des espèces de tongs. Europe1.fr, 9 juillet 2017, p. http://www.europe1.fr/sciences/emmanuelle-pouydebat-les-chimpanzes-sont-capables-de-se-fabriquer-des-especes-de-tongs-3384476. Pdf
- Rosso, L. (2014). Un éléphant, ça chérit énorment. Le Monde Science & Médecine 26 février. p. 7.
Pdf
- Rosier, F. (2014). Jean Decety, l'altruisme chez l'oncle Sam. Le Monde Science & Médecine 19 février. p. 7. Pdf
- Rosier, F. (2015a). L'ombre de la peur plane sur la mouche. Le Monde Science et Médecine. 20 mai.
- Rosier, F. (2015b). Les ressorts de l'empathie. Le Monde. 21 janvier. Pdf
- Science et Avenir (2016). Tous les animaux sont-ils doués d'empathie ? Science et Avenir: p. 23 janvier 2016. http://www.sciencesetavenir.fr/animaux/20160122.OBS3226/tous-les-animaux-sont-ils-doues-d-empathie.html# Pdf

La peur chez les drosophiles :
Recent research showed that Drosophila exhibit component behaviors of the fear response, suggesting the presence of emotion primitive behaviors. Hungry Drosophila flies were placed in a chamber with food and an automated fan blade was used to create a temporary shadow over the chamber. In response, the flies were distracted from eating and deserted the food source, even after the final shadow passed, demonstrating the emotion primitives of context generalization and persistence. As the shadow appeared with increasing frequency, the flies ran away more quickly, suggesting that their fear response is scalable, as well. It is not just a robotic reflex; there is some sort of internal state that develops (Gibson et al. 2015).