Fourmis dragons

Les fourmis Pheidole sont très variées avec plus de 1000 espèces. Des chercheurs japonais et états-uniens viennent de décrire de nouvelles espèces de fourmis Pheidole du groupe cervicornis de Nouvelle-Guinée très épineuses. Ils les ont baptisé Pheidole drogon et P. viserion du nom de deux dragons du Trône de fer (Sarnat et al 2016). Bon, la ressemblance n'est pas évidente et les auteurs se gardent bien d'y faire allusion. Cela fait plutôt penser à un coup de pub, d'ailleurs bien réussi.
Les épines dorsales hyperdéveloppées des ces Pheidole, quant à elles, demeurent une interrogation. Les chercheurs ont fait une analyse des muscles par microtomographie. En général on pensait qu’elles servent de mécanisme de défense afin de dissuader les prédateurs, tels que les oiseaux. Les Pheidole pourraient en effet se coincer dans la gorge de l’animal, provoquant la mort de celui-ci (voir Paris Match). Les auteurs présentent une hypothèse alternative : ce serait une adaptation squeleto-musculaire qui pourrait servir de soutien à la tête disproportionnée des ouvrières et surtout des soldats ("head support hypothesis").

           Pheidole drogon 

   Anne-Sophie Tassart (Science et Avenir)

Voir
- Sarnat, E. M., G. Fischer and E. P. Economo (2016). Inordinate Spinescence: Taxonomic Revision and Microtomography of the Pheidole cervicornis Species Group (Hymenoptera, Formicidae). PLoS ONE 11(7): e0156709. 10.1371/journal.pone.0156709
- Spiky new ant species is named after Game of Thrones dragons. New Scientist , 27 juillet 2016.
- Les dragons de Daenerys prêtent leur nom à des fourmis. Paris Match, 29 juillet 2016.
- Des scientifiques ont nommé ces fourmis d'après les dragons de Daenerys. Antoine Oury, Science et avenir, 28 juillet 2016.
- VIDEO. Deux nouvelles espèces de fourmis découvertes nommées comme les dragons de Game Of Thrones. Anne-Sophie Tassart, Science et Avenir, 29 juillet 2016.
- Cette petite fourmi a tout d’un dragon. Marc-Roland Zoellig, La Liberté, 3 août 2016.