La légende de Formigal

Alain Lenoir mis à jour 24-Jul-2017

La station de ski de Formigal est en Aragon juste après le col du Pourtalet.

On raconte qu'une fois il y avait deux petits monts pauvres : Anayet et Arafita. Cepedant ils étaient heureux pour leur honnêteté et leur simplicité... et par leur jolie fille Culibilla, la montagne la plus belle des Pyrénées. Mais un jour, Balaitús, un mont puissant et redoutable pour tous, voulut rester avec elle. Si bien qu'il se plante devant Culibilla, et elle, qui ne voulait pas Balaitús cria : "à moi, les fourmis" et toutes les fourmis blanches des Pyrénées recouvrirent Culibilla pour la protéger de Balaitús. Celui-ci, effrayé, pris la fuite. Culibilla remercia les fourmis en se en se donnant un coup de couteau dans la poitrine pour garder toutes les fourmis, ce qui fit le monticule de Peña Foratata en forme de fourmilière, et c'est pourquoi on ne voit plus de fourmis dans les environs. Culibilla se fit appeler désormais en l'honneur des fourmis Formigal (qui en fable aragonaise veut dire fourmilière).

Selon La République des Pyrénées "La légende de Formigal - Erigée en 1968, la station de Formigal, qui trône au sommet de la vallée de Tena juste derrière le sommet du Pourtalet, tire son nom d'une légende selon laquelle des fourmis de couleur blanche auraient secouru une princesse locale aux prises avec des êtres maléfiques." (26 février 2011).

Voir le site

Merci à Xim Cerda, Elena Angulo et Annick Lenoir pour la traduction