Station biologique des Nouragues (CNRS) en Guyane

Alain Lenoir - mis à jour le 16-Fév-2017

Nous sommes allés en Guyane en automne 2013 pour traquer les phtalates sur les fourmis en pleine forêt amazonienne, au camp CNRS des Nouragues, accessible en hélicoptère. Et comme attendu nous avons trouvé des phtalates sur toutes les fourmis, ce qui confirme une pollution généralisée du globe terrestre par les phtalates qui arrivent par l'atmosphère sous deux formes : gazeuse et collés aux particules. Nous avons aussi mis en évidence un gradient de pollution lié à l'activité humaine (Lenoir et al 2016) : la pollution est plus faible en forêt inhabitée, ce que l'on avait déjà constaté dans des zones de montagne au Maroc. Nous avons trouvé dans les zones urbanisée de la côte guyannaise les nouveaux phtalates qui vont remplacer le DEHP qui est de plus en plus contesté, comme le DEHTP (DiEthylhexyl TerePhthalate).

Les Nouragues et l'inselberg                                        

Voir
- Lenoir, A., R. Boulay, A. Dejean, A. Touchard and V. Cuvillier-Hot (2016). Phthalate Pollution in an Amazon Rainforest Enviromnental Science and Pollution Research. 23(16): 16865-16872. DOI: 10.1007/s11356-016-7141-z. Pdf

- Des chercheurs, des insectes et des plantes. Film CNRS. (2010) Auteur réalisateur Dalaise Marcel, CNRS meudon.  Conseillers scientifiques Alain Dejean et Bruno Corbara.