Fourmis et tremblements de terre

Alain Lenoir mis à jour 16-Fév-2017

Les Formica seraient-elles capables de prévoir les séismes et de percevoir les failles géologqiues ?

Selon des études de l'Université de Duisburg-Essen de Berberich et Schreiber (2013a) les fourmis rousses (Formica rufa groupe) nidifient sur des failles géologiques, observation sur 1 140 km2 sur une zone volcanique d'Allemagne. Elles sont des bioindicateurs fiables des défauts tectoniques. Ces chercheurs ont montré aussi que le comportement des fourmis change peu de temps avant un tremblement de terre lorsque la magnitude de celle-ci est supérieure à 2 sur l'échelle de Richter, ce qui permet de penser qu'elles sont aptes à sentir venir ce type d'évènement. Pour parvenir à ce résultat, Gabriele Berberich et ses collègues ont étudié durant trois ans le comportement de plusieurs colonies de fourmis rousses. Grâce à un dispositif constitué de plusieurs caméras vidéo couplées à un logiciel informatique capable de détecter les comportements inhabituels chez ces insectes, les scientifiques ont pu mettre en relation les changements de comportements observés avec l'historique des secousses sismiques survenues au cours de cette période. Ils ont ainsi pu constater que, quelques heures avant la survenue d'une secousse, les fourmis ne rentrent pas dormir dans la fourmilière comme à leur habitude, mais passent au contraire la nuit dehors. Un comportement qui les expose certes aux prédateurs, mais qui leur évite en contrepartie d'être ensevelies sous leur monticule lors du séisme. Comment expliquer ce changement de comportement ? G. Berberich suggère que les fourmis seraient capables de détecter l'imminence d'une secousse sismique grâce aux récepteurs dont elles disposent, qui leur permettent notamment de détecter les variations de dioxyde de carbone dans l'air, ainsi que les fluctuations des champs électromagnétiques ((Berberich et al. 2013b). Voir Biazzi (2015), techno-Science 2013, et aussi Les fourmis sentent venir les tremblements de terre (Aram 2013).

"Au japon, des chercheurs ont observé, quelques jours avant un séisme, une activité électrique anormale des arbres, qui s'intensifie à l'approche du jour J." "Ces phénomènes seraient dus à la réception d'un signal électromagnétique par les racines de l'arbre" (Rahmani 2016).


Voir
- Aram, J. (2013) Les fourmis sentent venir les tremblements de terre. Le Journal de la Science, Lundi 15 avril, p. http://www.journaldelascience.fr/zoologie/articles/fourmis-tremblements-terre-3014. Pdf
- Berberich, G. and U. Schreiber (2013a). GeoBioScience: Red Wood Ants as Bioindicators for Active Tectonic Fault Systems in the West Eifel (Germany). Animals 3(2): 475.
- Berberich, G., M. Berberich, A. Grumpe, C. Wöhler and U. Schreiber (2013b). Early Results of Three-Year Monitoring of Red Wood Ants’ Behavioral Changes and Their Possible Correlation with Earthquake Events. Animals 3(1): 63.
- Biazzi, A. (2015) Les fourmis ne sont pas perturbées par l'apesanteur. Le Journal de la Science, Mardi 28 avril, p. http://www.journaldelascience.fr/zoologie/articles/fourmis-ne-pas-perturbees-lapesanteur-4628
- Rahmani, S. (2016). Les plantes. Ces grandes communicantes. Le Monde Science et Médecine Mercredi 2 mars. p. 4-5. Pdf
- Techno-science (2013) Les fourmis pourraient prévoir les séismes. techno-science.net, 17 avril 2013, p. http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=11583. Pdf