Intelligence

Alain Lenoir - Mis à jour le 08-Nov-2017

Les fourmis sont-elles intelligentes ? (dans Fourmidables)

On peut se poser la question pour les fourmis puisque de nombreux travaux récents montrent cette intelligence chez les animaux. Frans de Waal discute ceci dans Science et Vie d'octobre 2016 et dans le Monde du 12 octobre 2016. Il a créé le terme "d'anthropodéni" par opposition à l'anthropomorphisme. L'anthropodéni est "le refus de voir le lien entre les comportements humains et animaux même lorsqu'ils sont à l'évidence analogues." Emmanuelle Pouydebat discute de l'intelligence animale dans son livre. Elle parle des fourmis qui utilisent des outils, de l'orientation, de la construction de nids (voir Inteligence animale). Selon Antoine Wystrach et Audrey Dussutour du CRCA à Toulouse les fourmis sont intelligentes à la fois au niveau individuel mais aussi au niveau collectif (Vidard 2017 - voir analyse de l'émission radio).

Selon Pouydebat p.165 :

Même les plantes pourraient être douées d'intelligence. Selon Stefano Mancuso à Florence " les plantes sont sensibles, elles communiquent entre elles et avec les animaux, dorment, se souviennent et peuvent même manipuler d'autres espèces. Elles peuvent être décrites comme intelligentes.". Voir aussi De Bei 2017 : "Nous sommes face à une prodigieuse intelligence en essaim", "chez les plantes, toutes les cellules peuvent transporter des signaux électriques et fonctionner, dès lors, comme des neurones.". Mais selon Francis Hallé "le terme d'intelligence n'est pas adapté aux plantes, mais aux animaux et aux êtres humains" (Rahmani 2016). De même une étude récente sur la sensibilité au risque observée chez le petit pois (Dener et al 2016) ne démontre pas une capacité à anticiper ou qu'ils ont une pensée (Rosier 2016). Pourtant, de nouvelles expériences montrent une possibilité d'apprentissage pavlovien chez ce même pois (Haentjens 2017). On pourra voir le film "L'intelligence des arbres" de Peter Wohlleben, forestier en Allemagne qui a observé que les arbres de sa région communiquent les uns avec les autres en s’occupant avec amour de leur progéniture, de leurs anciens et des arbres voisins quand ils sont malades (Dordel et Tölke 2017) et lire avec beaucoup d'intérêt le livre à succès de "La vie secrète des arbres" (traduction française 2017). L'auteur n'hésite pas à parler d'amitié, d'entraide et d'altruisme entre les arbres et que les racines sont "le siège de l'intelligence" des arbres (p.97).

Voir
- De Bei, A. (2017). "Nous sommes face à une prodigieuse intelligence", de Stefano Mancuso. Sciences et Avenir HS avril-mai 2017: p. 72-73.
- Dener, E., A. Kacelnik and H. Shemesh Pea Plants Show Risk Sensitivity. Current Biology 26(13): 1763-1767. 10.1016/j.cub.2016.05.008
- Dordel, J. and G. Tölke (2017). L'Intelligence des arbres. Jupiter Films.

- Haentjens, E. (2017). Même les plantes ont leur réflexe de Pavlov. Science & Vie 1193, février 2017: p. 21. Pdf
- Herzberg, N. (2016). "Il est temps d'arrêter de courir après le propre de l'homme". Le Monde Science et Médecine 12 octobre. p.8. Pdf
- Pouydebat, E. (2017). L'intelligence animale, Odile Jacob. 212p. p165
- Rahmani, S. (2016). Les plantes. Ces grandes communicantes. Le Monde Science et Médecine Mercredi 2 mars. p. 4-5. Pdf
- Rosier, F. (2016). L'étonnant pari du petit pois mal nourri. Le Monde Science et Médecine Mercredi 6 juillet 2016. p. 3. Pdf
- Sciama, Y. (2016). Tout sur le propre de l'animal. Science et Vie, Octobre: p. 128-129. Pdf
- Vidard, M. (2017) L'intelligence individuelle et collective des fourmis. La tête au carré, France Inter, Lundi 3 avril 2017
- Wohllenben, P. (2017). La vie secrète des arbres, Les Arènes. 268p.