Jacques Delabie    

Alain Lenoir Mis à jour 24-Jui-2021

Directeur du laboratoire de Myrmécologie au Centre de Recherche sur le Cacao à Ilheus et Professeur à l’Université d’État Santa Cruz (Brésil, province de Bahia).

Thèse : « La communication chimique chez la fourmi Acromyrmex octospinosus : polymorphisme et développement du système antennaire ». Doctorat de Troisième Cycle en Entomologie, 1984, Université Paris VI (Université Pierre et Marie Curie), Paris. Jury : Jeanne Raccaud-Schoeller (Université Paris VI), Claudine Masson (CNRS), Alain Kermarrec (INRA), Désiré Bullière (Université des Antilles et de la Guyane).

HDR : « Contribution à la connaissance de la myrmécofaune néotropicale: aspects comportementaux, écologiques et évolutifs ». Habilitation à Diriger des Recherches, Biologie du Comportement, 2002, Université Paris XIII, Villetaneuse. Jury : Claude Baudouin (Université Paris XIII), Pierre Jaisson (Université Paris XIII), Dominique Fresneau (Université Paris XIII), Alain Lenoir (Université de Tours), Minh-há Pham-Délègue (CNRS), Gérard Febvay (INRA).

Voir tout sur sa carrière et ses souvenirs (Interview). Voir aussi l'interview sur Myrmecological News Blog (2018)

En mai 2020, J. Delabie propose de voter pour l'espèce d'insecte social qui serait celui du confinement. Son choix est Acropyga berwicki qui vit confinée avec sa cochenille pseudococcide Neochavesia caldasiae dans les rhizones des cacaoyers....
Vous connaissiez les "gifles d’apaisement" («appeasement boxing») ? Si la cochenille est bousculée par une fourmi elle réagit par ce comportement, "à notre connaissance unique chez les insectes, paraît extrêmement efficace puisque la fourmi battue recule promptement " (Delabie et al 2008).

"Elle est aussi confinée que nous autres ici au Brésil... Elle forme ses colonies autour des petites racines du cacaoyer sur lesquelles elle met en production ses Pseudococcidae. Elle ne sortent pas, ne se déplacent pas. Seulement si elles sont perturbées." (mail du 10 juin 2020).

Photos

- Un beau jardin de fourmis Azteca paraensis bondari (2019)

 

- La recherche des fourmis dans la cacoyère :

- J. Delabie entouré de nombreux étudiants(es) sur le terrain en 2007 :

- Congrès Ilheus 2015 :     

- 2014 à Villetaneuse pour le pot de départ en retraite de Dominique Fresneau :

- Octobre 2006 à Tours :

- 2006 à La Réunion :    

  

- Formica metallica au labo de Jacques Delabie à Itabuna (2002, Brésil)

        

- au labo avec des français en 2000

A organisé en 1996 à Ilheus un workshop ALL Workshop "Ants of the Leaf-Litter" qui a été à l'origine du livre: Ants: Standard Methods for Measuring and Monitoring Biodiversity, D Agosti, JD Majer, L. Tennant de Alonso & T. Schultz (eds), 2000, Smithsonian Institution, Washington, USA, 280p. ISBN 1-56098-858-4 (pdf disponible). Ce livre a été traduit en Farsi (2014) par M. Ghobadi, Jehatdareshgahi Publishing, University of Tehran, Teerã (Irã), 528p. ISBN 978-600-133-29-9.

Quelques étudiants :
- Jahyny Benoît. Histoire naturelle du genre de fourmis néotropical Thaumatomyrmex Mayr 1887. Université Paris 13, 2010.

Un texte : Les fourmis sur la terre

Selon Gérard et les fourmis, il y a en Amazonie des fourmis agricoles : selon Jacques Delabie "Je pense qu'il y a une certaine confusion de l'auteur pour ce qu'il appelle "les fourmis agricoles". A mon avis, il s'agit d'Acromyrmex. Il y aurait plusieurs candidates possibles, avec les "routes", je suppose des pistes permanentes qui irradient du nid, et le fait qu'elles sélectionnent la végétation près du nid dans un espace circulaire me fait penser à Acromyrmex rugosus, ou Acromyrmex disciger. Les Atta aussi en fait, mais comme l'auteur en parle ailleurs.... Le "riz des fourmis" me fait aussi penser plutôt à Acromyrmex balzani (ou Acromyrmex landolti) : il y a beaucoup de confusion sur ces deux espèces par ici, car cette fourmi très fréquente récolte exclusivement des graminées, dont les déchets sont abandonnés en arc-de cercle assez près de l'entrée de la fourmilière. Ces déchets sont tout à fait caractéristiques par leur couleur (jaune) et leur aspect de débris de graminées qui pourraient être confondus avec l'enrobage des grains de riz. Il manque par contre à la description faite par l'auteur, la petite cheminée construite avec des débris de plantes et qui protège l'entrée des nids d'A. balzani." (mail du 15 janvier 2021).

 

Des publis dans les Actes des Colloques Insectes Sociaux
- Delabie, J. H. C. C., S. and D. Fresneau (2000). Étude comparative de la saturation des communautés de fourmis de litière sous latitudes tropicale et tempérée. Actes Coll. Insect. Soc. 13: 71-75. Pdf
- Campiolo, S. and J. H. C. Delabie (2000). Caractérisation de la myrmécofaune de la litière de la forêt atlantique du sud de Bahia - Brésil. Actes Coll. Insect. Soc. 13: 65-70. Pdf
- Delabie, J. H. C., F. P. Benton and M. A. de Medeiros (1991). La polydomie chez les formicidae arboricoles dans les cacaoyères de Brésil : optimisation de l'occupation de l'espace ou startégie défensive ? Actes Coll. Insect. Soc. 7: 173-178. Pdf
- Delabie, J. H. C., A. M. V. de Encarnacao and I. M. Cazorla (1993). Impact d'une fourmilière d'Atta cephalotes (L.) (Formicidae; Myrmicinae; Attini) sur une cacaoyère en formation. Actes Coll. Insect. Soc. 8: 63-70. Pdf
- Delabie, J., J. Serrão, C. Mariano and D. Matile-Ferrero (2008). Comportements de communication de la cochenille néotropicale Neochavesia caldasiae (Balachowsky 1957) (Pseudococcidae: Rhizoecinae) avec sa fourmi symbiote Acropyga fuhrmanni (Forel 1914) (Formicidae: Formicinae). Annales de la Société Entomologique de France 44: 471-475. doi: 10.1080/00379271.2008.10697582. Pdf