Jahyny Benoît (1979-) 

Alain Lenoir Mise jour le 24-Jui-2021

A fait sa thèse au LEEC (Villetaneuse) en 2010 sous la direction de D. Fresneau et J. Delabie.

Thèse "Histoire naturelle du genre de fourmis néotropical Thaumatomyrmex Mayr 1887 (Artropoda, Insecta, Hymenoptera, Formicidae, Ponerinae, Thaumatomyrmecini)", Pdf Vol1, Vol2.

Actuellement professeur à l'Universidade Federal do Vale do São Francisco, UNIVASF, à Petrolina, État de Pernambouc.

Résumé
Toutes les espèces de fourmis sont eusociales, cela implique notamment la division du travail reproducteur entre femelles reproductrices et d’autres plus ou moins stériles. Certaines espèces, telles plusieurs du genre Thaumatomyrmex, ont subi une réversion du stade hautement eusocial vers le stade primitivement eusocial où aucune différence morphologique n’existe entre les femelles qui se reproduisent et les autres. Chez ces espèces de Thaumatomyrmex qui se reproduisent exclusivement par gamergates (femelles de morphotype ouvrière fécondées et pondeuses), les femelles sont totipotentes comportementalement et reproductivement. Plusieurs gamergates peuvent cohabiter dans le même nid. La régulation de la reproduction et de la division du travail a été difficile à déterminer. Les Thaumatomyrmex occupent quasiment tous les biomes néotropicaux, vivent dans des milieux autant secs qu’humides, du niveau de la mer à 2000m d’altitude. Leur régime alimentaire peu commun est spécialisé sur les Penicillata dont elles réutilisent la défense physique basée sur les trichomes crochus, afin de construire une défense passive dissuasive. Ce comportement est unique. Cette défense leur permet d’utiliser au mieux les structures creuses dans le milieu et notamment des sites de nidification peu exploités par d’autres fourmis telles les coquilles d’escargot. Il leur permet surtout de diminuer la pression exercée par les prédateurs, compétiteurs et parasites. Cette défense combinée à une capacité de production de descendants par femelle qui favorise les petits nids, aurait pour conséquence une sélection orientée vers la diminution de la taille des sociétés, voire la suppression du comportement social. Cette prédiction est vérifiée pour la première fois grâce aux Thaumatomyrmex qui forment les plus petits nids connus chez les Formicidae avec moins de quatre femelles en moyenne. Toutes ces caractéristiques les amènent aux confins de la subsocialité, voire à la réversion vers le stade solitaire.

Quelques publications
- Jahyny, B., J. H. C. Delabie and D. Fresneau (2002). Mini-sociétés sans reine chez le genre néotropical Thaumatomyrmex Mayr, 1887 (Formidciade : Ponerinae). Actes Coll. Insectes Soc. 15: 33-35. Pdf
- Jahyny, B. Lacau, S., Delabie J.H.C. & Fresnau, D. 2008. Le genre Thaumatomyrmex Mayr, 1887, cryptique et prédateur spécialiste de Diplopoda Peniccilata (pp. 329-346). In Jíminez, E., Fernández, F., Arias, T.M. & Lozano-Zambrano, F.H. (eds). Sistematica, biogeografia y conservación de las hormigas cazadoras de Colombia: 609 pp. Instituto Alexander von Humboldt, Bogota. Lien
- Morini, M. S. de C.; Yashima, M.; Zene, F. Y.; da Silva, R. R.; Jahyny, B. 2004. Observations on the Acanthostichus quadratus (Hymenoptera: Formicidae: Cerapachyinae) visiting underground bait and fruits of the Syagrus romanzoffiana, in an area of the Atlantic forest, Brazil. Sociobiology 43: 573-578. Lien
- Delabie, J. H. C., E. Koch, P. Dodonov, B. Caitano, W. D. daRocha, B. Jahyny, M. Leponce, J. D. Majer and C. Mariano (2021). Sampling and analysis methods for ant diversity assessment. Measuring Arthropod Biodiversity. J. C. Santos and G. W. Fernandes, Springer: 13-54.
- D'Esquivel, M., B. Jahyny, M. Oliveira, L. Lacau, J. H. C. Delabie and S. Lacau (2017). Thaumatomyrmex fraxini sp. nov. (Hymenoptera: Formicidae), a New Ant Species from the Brazilian Atlantic Forest. Sociobiology 64: 159-165. doi: DOI: 10.13102/sociobiology.v64i2.1615.
- Neves, M. S., B. Jahyny, S. Lacau, M. D'Esquivel, M. L. Oliveira, J. H. C. Delabie and S. Lacau (2018). Hylomyrma villemantae sp. nov. (Hymenoptera: Formicidae), a New Ant Species from Mountain Rainforests of the Atlantic Forest Biome. Sociobiology 65: 201-207. doi: 10.13102/sociobiology.v65i2.2623.