Tout (enfin presque) sur les pesticides et autres problèmes de pollution

Nouveautés 2020

Alain Lenoir Mise jour le 28-Avr-2022

Voir les livres qui parlent de pollution

Vous trouverez tout sur l'état de la planète dans le livre de Valérie Cabanes.. alors je ne mettrai plus beaucoup de nouvelles informations qui vont toutes dans le même sens catastrophique. Par exemple à propos des légos qui semblent inusables. On a estimé que le temps nécessaire pour leur dégradation serait entre 100 et 1300 ans (Le Monde 18 mars 2020).

Juillet-août 2020

Toujours des mauvaises nouvelles du côté des pesticides. L'Anses vient de publier un rapport sur des mesures de pesticides dans l'air. 75 substances ont été identifiées, dont 32  concérogènes ou perturbateurs endocriniens. Le glyphosate et le folpel (pour le mildiou de la vigne) sont le plus souvent trouvés, 56% des échantilons pour le glyphosate. Le lindane interdit depuis 1998 est trouvé dans 98% des cas en métropole. Bien sûr le folpel est trouvé en forte concentration dans les zones de vigne, jusqu'à 100ng/m3 pendant les périodes de traitement (Mandard 2020).
Mandard, S. (2020). Pesticides dans l'air : 32 substances "prioritaires". Le Monde. 4 juillet 2020. p.6. Lien

Juin 2020
Les effets des néonicotinoïdes sur les fourmis. Il fallait s'y attendre. On pensait que les fourmis avaient un système de détoxification très efficace. Chez Lasius niger, le thiométhoxane, à des taux que l'on trouve dans la nature, n'effecte pas la mortalité des reines fondatrices, elles ont une détoxification plus forte que celles des ouvrières, mais la taille de la colonie à 64 semaines est affectée. Cela montre l'existance de dommages irréparables dans les écosystèmes (Schlappi et Straub 2020, voir arcinfo 2020). On avait déjà montré les effets des phtalates sur ces mêmes fourmis (Cuvillier-Hot et al 2014).
Schläppi, D. and L. Straub (2020). Long-term effects of neonicotinoid insecticides on ants. Communications Biology 3: 1234567890. doi: 10.1038/s42003-020-1066-2.
Cuvillier-Hot, V., K. Salin, S. Devers, A. Tasiemski, P. Schaffner, R. Boulay, S. Billiard and A. Lenoir (2014). Impact of ecological doses of the most widespread phthalate on a terrestrial species, the ant
Lasius niger. Environmental Research 131(0): 104-110. http://dx.doi.org/10.1016/j.envres.2014.03.016. Pdf
Arcinfo (2020) Biodiversité: les fourmis sont aussi victimes des insecticides. arcinfo.ch 1 Juillet 2020.

Mai 2020
Hélas le plastique revient en force avec la pandémie ... (Le Monde du 8 huin 2020) :

La toxicité du bisphénol A définitivement confirmée chez le rat (glande mammaire) par une étude américaine. Une chose importante qui ressort de ce travail est la notion de "point de rupture" : les effets nocifs apparaissent à doses très faibles (comparables à celles d'exposition pour les humains) alors qu'à fortes doses dix fois supérieures les effets s'amenuisent, puis repartent à la hausse. Ne pas oublier que le BPA est de plus en plus remplacé par d'autres bisphénols dont on connait très mal la toxicité, donc encore autorisés sans contraintes alors qu'ils sont évidemment aussi toxiques que le BPA...
- Montévil, M., N. Acevedo, C. M. Schaeberle, M. Bharadwaj, S. E. Fenton and A. M. Soto (2020). A Combined Morphometric and Statistical Approach to Assess Nonmonotonicity in the Developing Mammary Gland of Rats in the CLARITY-BPA Study. Environmental Health Perspectives 128(5): 057001. doi: doi:10.1289/EHP6301.
- Foucart, S. (2020). Le bisphénol A produit des effets délétères même à faible dose. Le Monde. 23 mai 2020. p.21.

Encore les pesticides néonicotinoïdes comme l'imidaclopride. Les bourdons apprennent plus lentement à reconnaître les bonnes fleurs et collecter le pollen. Voir Bourdons
- Phelps, J. D., C. G. Strang and D. F. Sherry (2020). Imidacloprid impairs performance on a model flower handling task in bumblebees (Bombus impatiens). Ecotoxicology 29(3): 359-374. doi: 10.1007/s10646-020-02182-8.

La pollution de l'air par les diésel serait en partie aussi responsable du déclin des populations d'abeilles, en plus de pesticides et des parasites. Les insectes ont des problèmes d'apprentissage et de mémoire dans les tests de conditionnement d'extension du proboscis. Voir Déclin des abeilles
- Leonard, R. J., T. J. Pettit, P. Irga, C. McArthur and D. F. Hochuli (2019). Acute exposure to urban air pollution impairs olfactory learning and memory in honeybees. Ecotoxicology 28(9): 1056-1062. doi: 10.1007/s10646-019-02081-7.
- European Commission DG Env (2020). A single exposure to urban air pollution may impair honeybees’ olfactory learning and memory. Science for Environment Policy 537(542): 2p. Pdf

Avril 2020

L'association "La Pagaie Sauvage" a organisé en 2018 une expédition le long de la Garonne sur 57 points de prélèvements pour mesurer la pollution par les plastiques. C'est hélas bien triste.. 83% des prélèvements contenaient des microplastiques. Les prélèvements à la source de la Garonne n'en contenaient pas, mais très vite ils apparaissent. Les concentrations les plus fortes sont situées après les stations d'épuration... Normal .. Voir le rapport

La fin du plastique n'est pas pour demain. En effet, les industriels profitent de l'épidémie de Covid-19 pour vanter ses prétendues qualités "hygiéniques" et contester l'utilisation des sacs en tissu lavable.. Les lobbys n'ont aucun scrupule..
Moisan, D. (2020). Retour en force pour le plastique à usage unique. Le Monde 15 avril 2020. p. 12.
Et en plus "Des enzymes viennent à bout du plastique" (Le Monde 15 avril 2020) : beaucoup de laboratoires cherchent des bactéries qui pourraitent dégrader les plastiques. Il semble qu'une équipe française a trouvé une enzyme provenant de micro-organismes qui dégrade les PET (polytéréphtalate d'éthylène), l'un des plastiques les plus utilisés qui peut être recyclé pour refaire des bouteilles. C'est quand même mieux que de ne pas recycler.. mais le vrai problème c'est de diminuer l'utilisation du plastique !!

Des dessins d'abeilles tuées par les pesticides sur le site art.blogspot.
"Une série de dessins aux crayons de couleur évoquant, par une suite d'abeilles mortes, la pollution par les substances chimiques et les pesticides utilisés dans l'agriculture. Sous chaque dessin est inscrit un prénom. Le prénom le plus donné dans chaque pays des plus gros utilisateurs de pesticides en 2018. Zi Yang pour la Chine, Emma pour les USA, Sakura pour le Japon... Les 7 pays "retenus" croisent soit la quantité de pesticides utilisée en kilo par habitant (Costa Rica, Israël, Corée du sud, France, Japon) soit le tonnage utilisé par pays (Chine, USA)." (Mail Bioinsect, Olivier Plantard, INRAE, 19 avril 20)
.

Mars 2020

- Un nouveau droit pour la terre. Pour en finir avec l'écocide, de Valérie Cabanes, 2016, Seuil. 342p. Un livre qui fait un bilan complet et hélas catastrophique sur toutes les technologies dévastatrices (charbon, gaz et pétrole, plastique, huiles et gaz de schiste, nucléaire, extractions minières, mégabarrages, l'agroalimentaire industriel). La planète a atteint ses limites. L'autrice consacre la deuxième partie aux moyens de droit pour préserver la planète contre l'écocide. Dur pour le moral.

Février 2020

- Le rôle des pesticides dans la mortalité des abeilles revu par des canadiens. Une analyse de 93 publications sur les doses léthales 50 (LD50) montre des résultats très variables. En fait cela ne donne que très peu d'informations sur les problèmes liés aux pesticides à des doses faibles (production de miel, immunité, cognition, et dysfonctionnements divers). Les auteurs proposent de fournir aux abeilles des probiotiques de bactéries lactiques, présentes chez les abeilles, pour les aider à résister à tous les polluants. Voir Déclin des abeilles.
Chmiel, J. A., B. A. Daisley, A. P. Pitek, G. J. Thompson and G. Reid (2020). Understanding the Effects of Sublethal Pesticide Exposure on Honey Bees: A Role for Probiotics as Mediators of Environmental Stress. Frontiers in Ecology and Evolution 8(22). 10.3389/fevo.2020.00022

- Les méfaits des pesticides comme le glyphosate, l'atrazine, la lamdacyhalothrine (le plus dangereux, pas encore interdit car l'Inde l'utilise beaucoup), les néonicotinoïdes. En France l'air est contaminé par tous ces pesticides perturbateurs endocriniens dont près d'un tiers sont interdits en Europe (Mandard 2020)... Quand va-t-on créer un tribunal international pour condamner les géants de l'agrochimie (en particulier Bayer, Syngeta, BASF). Mais, bon, quand on voit la puissance de ces industriels on sait que c'est presque impossible.. (voir la lutte inégale d'un juriste américain contre Dupont à propos du téflon - Sotinel 2020)
Sotinel, T. (2020). Le voyage d'hiver d'un avocat héroïque. Dark waters, film de Todd Haynes. Le Monde 26 février 2020. p. 18.

Mandard, S. (2020). Les pesticides à risque inondent les pays émergents. Le Monde 21 février 2020. p. 11.

Janvier 2020

- Hélas la consommation de pesticides ne recule pas : Mandard, S. and S. Foucart (2020). Hausse spectaculaire du recours aux pesticides. Le Monde 9 janvier 2020. p. 8.

- Les lacs des Alpes n'échappent pas à la pollution par les microplastiques apportés par le vent. C'est le cas du lac d'Anterne (74) à 2000m. En plus ces plastiques portent des polluants comme les phtalates (voir plus loin Tara). C'est sans doute pour cela qu'on trouve des phtalates sur les fourmis en forêt amazonnienne loin de toute présence humaine (Lenoir et al 2016). Ces fibres volages viennent en majorité des vêtements en matières synthétiques et peuvent voyager sur près de 100km. Voir Phtalates
Chauveau, L. (2020). Les lacs de montagne pollués aux microplastiques. Sciences et Avenir 875, Janvier 2020: p. 62-64.
Lenoir, A., R. Boulay, A. Dejean, A. Touchard and V. Cuvillier-Hot (2016). Phthalate Pollution in an Amazon Rainforest Enviromnental Science and Pollution Research 23(16): 16865-16872. DOI: 10.1007/s11356-016-7141-z. Pdf

- Dans les décharges sauvages en Inde dans les zones touristiques les animaux ingèrent de grandes quantités de plastique avec du BPA et des phtalates (2018)
Katlam, G., S. Prasad, M. Aggarwal and R. Kumar (2018). Trash on the menu: patterns of animal visitation and foraging behaviour at garbage dumps. Current science 115: 2322-2326.
-
L'air que l'on respire est plein de dizaines de pesticides différents, et en particulier dans les régions de grande culture (jusqu'à 10ng/m3 en décembre) ou les régions viticoles (en moyenne 6-8 ng/m3 en juin). On retrouve du lindane interdit depuis 1998. Le glyphosate n'a pas été cherché...
Mandard, S. (2019). Des dizaines de pesticides détectés dans l'air. Le Monde 19 décembre 2019. p. 6.

- Les contenants alimentaires sont à l'origine de beaucoup de contaminations alimentaires par des perturbateurs endocriniens
. Chacun de nous en ingère l'équivalent d'une carte bancaire chaque semaine.
Foucart, S. (2019). Le plastique, "enjeu majeur de santé publique". Le Monde 5 décembre 2019. p. 14.

- 7000 à 8000 tonnes de plomb dispersés par les chasseurs chaque année, l'un des pires neurotoxiques.
Foucart, S. (2019). Des animaux en politique. Le Monde 24-25 novembre 2019. p. 32.
- A Chizé une étude a porté sur du pollen de colza. On y trouve hélas trois néonics (imidaclopride, thiamétoxane et clothianidine) qui sont pourtant interdits. On en trouve partour, même dans des fermes bio depuis 10 ans. Des suisses ont trouvé les mêmes résulats.
Foucart, S. (2019). Même restreints, les néonicotinoïdes persistent. Le Monde 28 novembre 2019. p. 7.
- La commission de Bruxelles fait l'objet de pressions des fabriquants du chlorpyrifos pour empêcher son interdiction imminente. Pourtant il sera interdit à partir du 31 janvier 2020.
Horel, S. (2019). Chorpyrifos : les fabricants contre-attaquent. Le Monde 3 décembre 2019. p. 15.