Une nouvelle fourmi invasive : Tapinoma magnum

Alain Lenoir, mis à jour 15-Fév-2018

Tapinoma nigerrimum de la région méditerranéenne peut faire des supercolonies. Elle peut être nuisible pour les agriculteurs, les micro maraîchers bio sous serres. Chez les particuliers elle va proliférer avec le cocktail chaleur estivale et arrosage goutte à goutte sur des plantes, un régal pour les nids superficiels. Selon Claude Lebas (mail 4 novembre 2017) elle peut spontanément régresser : "En Corse sur Cargèse j'avais vu il y a 6 ans plein de Tapinoma donc magnum dans un parking, la prairie limitrophe, très impressionnant. Plus rien cette année. Et pas grand chose sur les alentours. Linepithema proche mais relativement discrète. Davantage de Messor qui a (re)pris la place." Pourtant, selon Luc Passera de passage près de Corte en novembre 2017 "ces bestioles empoisonnent les insulaires. Les potagers des particuliers sont anéantis et des maraîchers en arrivent à envisager de mettre la clé sous la porte. Au centre de l'île à 750 m d’altitude le moindre coup de bêche dans un jardin met au jour des centaines/milliers de Tapinoma sp. Impressionnant." (mail 24 novembre 2017). On attribue souvent les dégâts à la fourmi d'Argentine, mais ce sont des Tapinoma.

En fait cette fourmis fait partie d'une super-espèce Tapinoma nigerrimum comprenant plusieurs espèces très difficiles à distinguer pour un non-spécialiste (Seifert et al 2017). L’une d’entre elle est T. magnum de la région méditerranéenne de Narbonne à Montpellier, en Corse et en Afrique du Nord. Elle est signalée comme invasive en Allemagne, Belgique et Pays-Bas (Dekoninck et al 2015). Cette espèce est bien adaptée à survivre dans des régions froides. On vient de la signaler près de Lausanne où une ville est infestée par des "milliards de fourmis" (Collet 2018).

Tapinoma "nigerrimum"       

Comment reconnaître les Tapinoma ? C'est facile : il suffit d'en écraser une entre deux doigts et de la sentir, elle sent le beurre rance. Aucune autre fourmi n'a cette odeur. Dans le même habitat on trouve Tetramorium caespitum, la fourmi des trottoirs. Elle est à peu près de la même taille, mais plus claire, pas toute noire avec une tête carrée et ne fait pas de pistes. On trouve aussi Lasius niger, la fourmi noire des jardins qui est un peu plus grosse et fait des pistes mais moins embouteillées. Voir le guide des fourmis de France (Monnin et al 2013).

T. magnum sur le trottoir à Sauvagnon      

et sur le même trottoir après une pluie

Nous l’avons trouvé en France dans le Sud-Ouest en deux endroits, à Bordeaux où elle a été découverte en 2008 sur un parking de centre commercial dans la banlieue de Bordeaux (Villenave d’Ornon) et à Sauvagnon (64230) en avril 2017, dans le centre du village où se développe une super-colonie (Voir plus de détails Lenoir et Galkowski 1017).
On en trouvera probablement d’autres dans les agglomérations du sud-ouest. Me le signaler si vous en trouvez (mail).

En Europe diverses tentatives d’éradication ont été entreprises comme à Ostende contre la Tapinoma magnum invasive, avec un insecticide, le 10CS (Lambda-cyalothrine, pyréthrinoïdes - hélas très toxique pour les animaux aquatiques) encapsulé. Cela a été apparemment efficace, mais il faut voir sur le long terme car il suffit de quelques reines en profondeur pour que l'invasion reparte.

Pour en savoir plus sur les fourmis invasives

Voir
- Collet, C. (2018). Sueurs froides à Cully, infestée par des milliards de fourmis. 24 heures Jeudi 15 février 2018. Pdf
- Dekoninck, W., T. Parmentier and B. Seifert (2015). First records of a supercolonial species of the
Tapinoma nigerrimum complex in Belgium (Hymenoptera: Formicidae). Bulletin SRBE KBVE 151: n3, 9p.
- Lenoir, A. and C. Galkowski (2017). Sur la présence d’une fourmi envahissante (
Tapinoma magnum) dans le Sud-Ouest de la France. Bull. Soc. Linn. Bordeaux 152 (NS): 449-453. Pdf Voir plus de détails sur les tests d'agression.
- Monnin, T., X. Espadaler, A. Lenoir and C. Peeters (2013). Guide des fourmis de France, Belin. 160 p.
- Seifert, B., D. D'Eustacchio, B. Kaufman, M. Centorame, P. Lorite and M. V. Modica (2017). Four species within the supercolonial ants of the
Tapinoma nigerrimum complex revealed by integrative taxonomy (Hymenoptera: Formicidae). Myrmecol News 24: 123-144.